Cours et stage de danse
Danse gitane et orientale
DÉMARCHE ARTISTIQUE

La danse Kalé que je développe depuis 2002  tire son nom  de la langue Rom.  Il réfère aux gitans, aux gens du voyage. Tel un kaléidoscope, ce style que je crée est le fruit de la convergence d’une longue pratique des arts martiaux, de la danse orientale et du flamenco auxquels s’ajoute une exploration en danses classiques de l’Inde. Il devient un pont interculturel et artistique  exprimant  des sentiments  sans frontières.

La base de mon  travail  physique repose sur l’enracinement  qui favorise  l’axe central. Axe autour duquel de multiples torsions du tronc, port de bras, précision du mouvement  contribuent à créer des lignes nettes et épurées qui  composent une architecture  corporelle raffinée.  Je marque parfois le rythme par des frappes de pieds et de mains en les intégrant à la langueur sinueuse de la danse orientale. J’incorpore la finesse du geste de la main aux différentes constructions issues des danses classiques de l’Inde et du flamenco. Je puise aussi dans le vocabulaire gestuel du maniement d’armes et  de la forme Tai Ji pour composer mes tableaux.  Le regard  est dynamique, éloquent et peut exprimer l’émotion autant qu’entrer en contact avec l’audience  ou divers points de l’espace où j’évolue.

En Chine, l’importance des lignes se révèle avec force : les lignes corporelles des mouvements martiaux, celles des personnages en peinture chinoise et les autres encore  des pictogrammes que j’exécute avec mon corps et parfois même, par le biais de mon pinceau.  Ces lignes façonnent mon regard sur ce qui l’entoure et m’amènent à percevoir les choses dans leur essence. Mon sens de l’esthétique prend alors forme.

Ce style, je le fonde sur le  métissage de ces diverses formes qui sont solidement ancrées dans la tradition. Je  respecte chaque discipline et culture d’où sont issues les éléments qui expriment : fluidité,  force, fougue, douceur, sensualité, équilibre et une vaste gamme d’émotions. Un jeu passant de la tristesse à l’exubérance  colore mes chorégraphies.

Mes inspirations   jaillissent au gré  de musiques, au contact de couleurs, de formes, d’odeurs, d’un objet ou d’un bout  de tissus. Un peu a la manière du Butô mes créations naissent  du souvenir d’un lieu, d’un regard porté sur une photo, de la rencontre avec une culture, ou encore  d’un sentiment profond.

Mon approche  est essentiellement kinesthésique et  centrée sur l’expérience  directe du mouvement et son ressenti.  Elle consiste  à explorer, expérimenter, exécuter,  et répéter le mouvement.   À laisser vibrer en soi la musique et à permettre de prendre contact avec le corps, les émotions et certains aspects de soi.

Fortement influencée par la culture chinoise  je suis  profondément imprégnée  des principes philosophiques du  Daoïsme et du  Bouddhisme.   Une intériorité profonde et une attitude très centrée forgent le caractère de mon style tout autant que de ma personne. Ce qui me conduit à défaire ce que l’occident fait et à me situer plus près de l’empirisme que de l’analyse.  Je me concentre et canalise mon état intérieur  à travers le geste. Ma quête se caractérise par l’entraînement et la création  qui conjuguent mon besoin  de transcendance. Je cherche à extérioriser un mode d’expression authentique  à travers un langage universel.  Une communication qui  porte au-delà des mots dont elle ne cherche pas à s’encombrer.

Note : Les termes chinois sont écrits avec le système de transcription PinYin officiellement adopté par la Chine en  1958.

Vous aimeriez danser ainsi?

Venez faire un cours ou un stage!

Cours à Oka

Mercredi 3 avril au

8 mai 2019

19h45 à 21h15

Appel de projet pour troupe

Nomadia Danse en appelle à toutes les danseuses et amies ayant fait partie des projets antérieurs à soumettre des projets de spectacle et de transmission de notre style.

Offre ouverte 

Soumission de dossiers par courriel

Stages sur demande
plus
Surveillez les dates au calendrier des événements

Telephone
514-559-7788